Laser & Couperose

Le traitement par laser de la couperose est pratiqué depuis plus d’une vingtaine d’années. Les différentes évolutions techniques qu’il a connues au cours de ces deux décennies permettent aujourd’hui de disposer d’équipements qui apportent un réel plus dans le traitement de la couperose et de l'érythrose.

Plusieurs types de laser permettent de soigner la couperose : le laser KTP, les lasers à colorant pulsés et le laser Nd:Yag. Pour en savoir plus sur ces techniques: ⇒ Les Différents Lasers Vasculaires




Principe du laser

Les lasers sont basés sur deux principes : la photo-coagulation ou la photo-thermolyse. Dans les deux cas, la chaleur est transmise au vaisseau par l’intermédiaire d’un faisceau lumineux, le laser. Du fait de la longueur d’onde de ce faisceau, la chaleur émise est essentiellement absorbée par les tissus de couleur rouge, ciblant ainsi les vaisseaux à l’origine de la couperose et de l’érythrose. Il s’agit donc d’une méthode sélective qui a l'avantage de ne pas affecter les tissus sains. On comprend donc aisément l’intérêt de présenter une peau la plus claire possible lors de ce traitement.

Traitement au laser

traitement laser

Pour garantir l’efficacité d’un traitement par laser, une première consultation visant à faire un bilan dermatologique de la couperose à traiter est indispensable. Un examen de la peau du visage doit donc être réalisé pour identifier les lésions à soigner. Dans l’idéal, cette consultation est aussi l’occasion de réaliser un test sur une petite surface du visage afin de d’observer l’efficacité du traitement et d’adapter éventuellement le réglage du laser. Ce test permettra également d’observer la sensibilité de la peau lors de l’examen de l’échantillon la séance suivante. Finalement, cette première consultation peut aboutir à un devis et n’implique donc pas l’obligation de réaliser les soins.

Lors d’une séance de traitement, le dermatologue commence par protéger les yeux du patient, cette protection est indispensable. L’application d’un produit anesthésique peut être envisagée pour limiter la douleur. Cependant elle doit être réservée aux personnes très sensibles car elle limite l’efficacité du laser. Il est par contre très répandu de refroidir la peau du visage au cours du traitement. Ce refroidissement permet de contrôler l’augmentation de la température de la peau lors du passage du laser et permet ainsi de réduire les rougeurs après la séance. La douleur d’un traitement laser doit cependant être relativisée puisque cette méthode se révèle beaucoup moins agressive que l’électrocoagulation.

Deux méthodes de traitements peuvent être pratiquées. La première méthode, adaptée au traitement des télangiectasies, consiste à focaliser le laser sur un point précis à l’aide d’un stylo. Ce stylo permet de parcourir les vaisseaux sanguins de façon à les traiter les uns après les autres. L’autre méthode, plus adaptée au traitement des couperoses légères et de l’érythrose, consiste à émettre la lumière de façon plus diffuse à l’aide d’un scanner. Dans ce cas, le praticien procède à un balayage de la zone à soigner. La durée d’une séance peut variée de 15 à 30 minutes suivant la méthode utilisée et la nature des lésions de la rosacée. A la fin du traitement, une crème dermatologique anti-rougeur et cicatrisante est appliquée. Une sensation de chaleur est habituellement ressentie qui peut être calmée par l’application de compresses froides et une crème hydratante.

Quelque soit le laser utilisé, plusieurs séances sont habituellement nécessaires afin d’obtenir un résultat optimal. Le nombre de séances est très dépendant de la nature des lésions à traiter, de leur localisation mais aussi du réglage du laser. Une érythrose se révèle généralement plus délicate à traiter qu’une couperose. Par ailleurs, les vaisseaux situés sur certaines zones du visage, en particulier le nez peuvent nécessiter des séances supplémentaires. Enfin, le traitement laser n’est pas définitif et des séances d’entretien seront nécessaires dans la très grande majorité des cas, tout les 6 mois à 2 ans en moyennes.

Effets secondaires du laser vasculaire

Outre les rougeurs, œdèmes et purpura qui sont des conséquences normales du traitement, les lasers peuvent comporter certains risques dont il est important d’avoir conscience. Ces risques peuvent être des brûlures, une dépigmentation, une hyperpigmentation, des cicatrices. Ces risques restent cependant mineurs, en particulier si toutes les recommandations sont suivies. Comme pour tout traitement physique de la couperose, il est conseillé d'entreprendre ce traitement en autonome ou en hiver.

Tarif

Les séances coûtent habituellement entre 80 et 150 €. Dans la grande majorité des cas, le traitement de la couperose par laser nécessitent de 2 à 4 séances. Pour éviter toute mauvaise surprise, l’établissement d’un devis lors de la première rencontre avec le médecin lasériste est très conseillé.

Accès au Forum "Lasers, Electrocoagulation & Photothérapie"