Electrocoagulation & Couperose

L'électrocoagulation ( ou electro-coagulation) est restée pendant longtemps le seul traitement "physique" permettant de réduire la couperose et l'érythrose. Sa simplicité et ses tarifs avantageux en font toujours une méthode très utilisée pour soigner la couperose.

electrocoagulation-couperose-erythrose-rosacée-acné

Principe de l'electrocoagulation

Son principe consiste à coaguler par la chaleur les vaisseaux sanguins qui sont à l'origine de la couperose ou de l'érythrose. La chaleur est transmise à ces vaisseaux par l'intermédiaire d'un filament (électrode positive) qui envoie un courant électrique à haute fréquence de faible intensité.


Traitement

Pour garantir l’efficacité d’un traitement par électrocoagulation, une première consultation visant à faire un bilan dermatologique de la surface à traiter est conseillée. Un examen de la peau du visage sera alors réalisé pour identifier les lésions à soigner. Dans l’idéal, cette consultation est aussi l’occasion de réaliser un test sur une petite surface du visage afin de d’observer l’efficacité du traitement. Ce test permettra également d’observer la sensibilité de la peau lors d’un examen la séance suivante. Finalement, cette première consultation peut aboutir à un devis et n’implique donc pas l’obligation de réaliser les soins.

Une séance de soin commence par l'application d'une crème anesthésique sur le visage qui vise à limiter la douleur. Cette crème est appliquée habituellement sous cellophane pendant 1h avant l’intervention. Le praticien promène ensuite l'aiguille (électrode active) sur le vaisseau à supprimer. Une décharge électrique est alors envoyée régulièrement et va permettre la coagulation du vaisseau ciblée. Cette opération doit être répétée tout le long du vaisseau à soigner La décharge électrique s'accompagne d'une douleur modérée que l’on a l'habitude de comparer claquement d’un élastique sur la peau.

Une séance dure généralement une quinzaine de minutes. Le nombre de séances dépend du type de lésions à traiter et varie généralement de 3 à 8. Elles doivent être répétées environ tout les 15 jours au début du traitement et sont de plus en plus espacée au fur et à mesure de l'avancée des soins. Ce traitement n'étant pas définitif, un traitement annuel d'entretien est conseillé de façon à limiter la réapparition de la couperose.

De façon générale, l'électrocoagulation se révèle efficace, et nécessitera donc peu de séances, pour les vaisseaux très visibles. Cette méthode est donc adaptée aux couperoses avancées. Elle se révèle plus limitée dans le cas de rougeurs diffuses, type érythrose.

Contre-indication de l'electrocoagulation

Pour les porteurs de pacemaker.

Effets secondaires de l'electrocoagulation

Ce traitement nécessite d’éviter le soleil avant et après chaque séance pour limiter le risque de cicatrices ou de pigmentation résiduelle. Privilégier donc des séances en autonome ou hiver.

Au cours des séances, de légers saignements peuvent se produire au niveau de l’impact des décharges. De petites croûtes peuvent donc se former par la suite. Elles tombent habituellement au bout d'une semaine sans laisser de traces. Ces croûtes peuvent toutefois rester plus longtemps dans certains cas. La rougeur consécutive à l'intervention disparaît généralement dans les 48 heures. Là encore, cette rougeur peut persister plus longtemps, jusqu’à une semaine, dans le cas de peaux sensibles au traitement.

Tarifs

C'est la méthode de traitement physique la plus abordable. Les tarifs d'une séance peuvent varier de 40 à 90 €. Cependant le nombre relativement important de séances parfois nécessaires peut limiter l'intérêt financier de cette méthode.

Accès au Forum "Lasers, Electrocoagulation & Photothérapie"
-