Sélectionner une page

Dermatite seborrheique ou dermite seborrheique

Dermatite Séborrhéique

La dermatite séborrhéique est une maladie chronique et bénigne de la peau qui affecte principalement le cuir chevelu et le visage, elle est observée chez 3 à 5% de la population. Elle se manifeste principalement par une inflammation de la peau et par l’apparition de plaques rouges couvertes de squames (fines lamelles d’épiderme se détachant de la peau).

La dermite séborrhéique peut se développer chez l’adulte et le nourrisson. Chez ce dernier, elle se manifeste par les classiques « croûtes de lait » dans le cuir chevelu et des plaques rouges sur les fesses.

 

Dans certains cas rares, la dermatite séborrhéique peut s’étendre jusqu’au menton et aux paupières (blépharite séborrhéïque). Il est par ailleurr fréquent que la DS du visage soit conjuguée à d’autres affections de la face. L’association de la DS avec la rosacée est notamment très fréquente (on parle de dermatite mixte).

La dermatite séborrhéique du visage

Chez l’adulte, les ailes du nez, les sourcils et les conduits auditifs externes sont les plus souvent touchés. La DS se présente sous la forme de plaques rouges à la surface desquelles de fines lamelles de peau se détachent. La dermatite est alors le siège de sensations de picotements, brûlures et irritations qui restent le plus souvent bénins. La visibilité des symptômes peut cependant rendre cette affection difficile sur un plan psychologique.

La dermatite séborrhéique du cuir chevelu

C’est la forme la plus banale. La DS du cuir chevelu peut être d’intensité très variable, d’un simple état pelliculaire jusqu’à des formes où les lésions recouvrent la totalité du cuir chevelu. Au stade le moins sévère, le cuire chevelu est couvert de petits squames fins, de couleur blanche et peu adhérentes. Les spasmes (pellicules) se détachent notamment lors du coiffage et on les retrouve au niveau des épaules et du coup. Dans les formes plus sévères, les squames deviennent plus grasses, épaisses (croutes) et une rougeur diffuse apparaît sur les zones affectées. A ce stade, la dermatite séborrhéique devient très inflammatoire et prurigineuse.

La physiopathologie de la dermatite séborrhéique

L’origine de la dermatite séborrhéique reste encore mal connue. Le rôle d’une levure, appelée Malassezia, semble cependant déterminant. Cette levure que l’on rencontre chez 90% des adultes sains, se concentre de préférence dans les zones riches en glandes sébacées : cuir chevelu, ailes du nez, conduits auditifs externes. Or ceux sont ces mêmes zones qui se trouvent principalement affectées par la dermatite séborrhéique. A noter également, que les conditions climatiques, en particulier l’humidité et l’absence de soleil mais également certains médicaments et le stress peuvent contribuer au développement de la DS.